Grumman F4F Wildcat de freecad au GCODE…

le

Inspiré du plan issu de Christian Stolz, cf jivaroj’ai repris le plan afin de réaliser le même avion sur base de dépron 6mm. L’idée est de découper des pièces qui s’emboitent et qui engendrent la rigidité nécessaire à la structure. Pour ce faire, j’ai utilisé le logiciel FreeCad 0.17, logiciel open source qui permet de faire de la conception paramètrique.

Pourquoi freecad, simplement car il intègre l’ensemble des outils permettant de concevoir des pièces et de produire du Gcode nécessaire à la CNC.


Après transformation du pdf en svg (avec Inskape), la première étape consiste à importer le plan dans freecad. Pour cela utiliser l’atelier image. Puis utiliser la fonction créer une image dans l’espace 3D.


Basculer dans l’atelier « Sketcher » , et créer une nouvelle esquisse : 

Il suffit simplement de suivre le modèle, plusieurs options possibles : les lignes, des bspline, cercles et ellipses. Il est cependant indispensable de s’assurer que la figure soit bien fermée afin de pouvoir la transformer en un objet 3D. Après quelques clics et un peu de patience voici le résultat :


L’étape suivante consiste à créer un volume. J’ai choisi comme matériau du dépron en 6 mm. Nous allons créer un volume via l’atelier « part ». L’opération est simple, il suffit de sélection l’esquisse puis cliquer sur « Extrusion » :  .

Choisir la direction de l’extrusion (Z), l’épaisseur du matériau : 6 mm et cocher la case : « Créer un solide ». Attention : la création du solide n’est possible que si la figure est complètement fermée.

 

 

 

Voici le résultat sur la structure du fuselage

 

 

 

 

 

et sur l’ensemble des pièces.

 

 

 

 

 

Prochain article  la création du GCODE, en attendant voici le résultat :

Un commentaire Ajoutez le votre

  1. Bablofil dit :

    Thanks, great article.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
28 + 17 =


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.